Le style d’alimentation qui réussit bien pour ta voisine, ta meilleure amie, ta collègue peut ne pas être efficace pour toi. Je t’explique certains facteurs qui influencent le fonctionnement de ton corps. Ça te permettra de mieux comprendre pourquoi les régimes ne fonctionnent pas!

En 1956, Roger Williams publia ”Biochemical Individuality’’, affirmant que chaque partie du corps humain est imprégnée d’individualité. Ce livre expliquait comment des différences personnelles de l’anatomie, du métabolisme, de la composition des fluides corporels et des structures cellulaires influent sur notre état de santé général. Chaque personne a des besoins nutritionnels déterminés de manière génétique et hautement individuels.

Tu as sans doute déjà remarqué que les hommes mangent très différemment des femmes? Les enfants, les adolescents et les adultes ont tous des préférences très différentes. Les personnes qui travaillent dans un bureau mangent autrement de celles qui travaillent physiquement. Les gens mangent en fonction de leur âge, qu’ils aient 25, 55 ou 85 ans.

Tes origines

C’est l’un des principaux facteurs qui influencent de la bio-individualité. Si tes ancêtres étaient japonais, tu auras probablement une alimentation de type japonaise, riche en riz et en poisson. Si tes ancêtres étaient indiens, ton système digestif sera possiblement accoutumé au riz basmati, aux haricots cuits et au curry. Cette théorie s’applique également aux aliments que tu as du mal à digérer.

Ton groupe sanguin

Ton groupe sanguin influence aussi ta bio-individualité. Beaucoup de gens ne connaissent pas leur groupe sanguin, sauf s’ils ont donné du sang ou reçu une transfusion sanguine. Les quatre groupes sanguins (A, B, AB, O) ont évolué au cours de milliers d’années et offrent un aperçu des aliments les plus efficaces pour ton corps. Chaque type peut être attribué à une certaine période de l’histoire humaine avec des différences distinctes dans le régime alimentaire, la culture et les conditions sociales.

Chaque groupe sanguin a développé des forces et des limites particulières. Le fait d’en prendre conscience peut avoir une influence sur ta santé.

Les personnes de type O se sentent énergisés en mangeant de la viande, tandis que les types B sont plus en mesure de bien digérer les produits laitiers. Ces distinctions sont basées sur une réaction chimique qui se produit entre les aliments que tu manges et ton sang.

Certains aliments sont capables de faire en sorte que les cellules d’individus appartenant à un certain groupe sanguin s’agglutinent sans avoir d’impact sur les cellules d’individus d’un autre groupe sanguin. Si tu manges un aliment incompatible avec ton groupe sanguin, cela pourrait éventuellement entraîner des problèmes de santé, démontrant ainsi que l’alimentation d’une personne peut être le poison d’une autre.

Ton métabolisme et les régimes

Un autre aspect de la bio-individualité est le métabolisme ou la vitesse à laquelle tu convertis les aliments en énergie. En fonction de ton métabolisme, ton corps peut convertir rapidement les calories en énergie ou stocker les calories supplémentaires.

Trois grandes familles

Il y a trois familles générales d’activité métabolique. Les brûleurs rapides, ou les types Protéines. Ces personnes ont tendance à avoir fréquemment faim, à craquer pour des aliments gras et salés, et les régimes riches en glucides ou végétariens ne fonctionnent pas très bien pour celles-ci. Leurs corps brûlent trop rapidement les glucides, et un apport trop grand en protéine contribue à ralentir leur métabolisme.

Les brûleurs lents, ou types Carbo, ont généralement un appétit relativement faible, une tolérance élevée aux bonbons et des problèmes de contrôle du poids. Ces personnes ont besoin d’un pourcentage plus élevé de glucides pour leur donner de l’énergie afin d’accélérer leur métabolisme.

Les types Mixes ont généralement un appétit moyen et une envie modérée de sucreries et de féculents. Pour eux, le régime idéal est une combinaison équilibrée de protéines et de glucides.

N’oublie pas que ton métabolisme et ta sensibilité aux aliments peuvent changer avec l’âge, ou avec le stress ou les carences nutritionnelles, dans ton alimentation tout comme dans ton mode de vie.

Si toute cette information te semble compliquée, ne t’inquiète pas. Observe simplement comment ton corps dépense l’énergie fournie par la nourriture que tu lui donnes. Nous sommes toutes différentes. Apprendre à connaître le fonctionnement de ton propre corps est une première étape essentielle pour découvrir comment rester en bonne santé.

La théorie métabolique démontre qu’il n’y a pas un seul régime qui soit bon et efficace pour chacune de nous. Tu connais sûrement des personnes qui peuvent transformer facilement les glucides et rester très minces pendant que toi, tu prends du poids avec la même alimentation. Ce n’est pas parce que les glucides sont «mauvais» ou que ton corps n’est pas en bonne santé; cela démontre tout simplement que toutes les personnes métabolisent les  aliments différemment. Savoir quels aliments tu métabolises mieux t’aidera à choisir des aliments qui feront que tu te sentes bien et qui soutiendront ton corps.

La prochaine étape

La nourriture d’une personne est le poison d’une autre, et c’est pourquoi les régimes ne fonctionnent pas à long terme. Ils ne sont pas basés sur la réalité que nous avons tous des besoins alimentaires différents. Je t’invite à lire l’article suivant pour en savoir plus sur les autres facteurs qui influencent de que tu mets dans ton assiette.

Tu aimerais découvrir ce qui fonctionne le mieux pour toi mais tu ne sais pas par quoi commencer? Je peux t’aider à te retrouver et te soutenir dans ton projet vers la meilleure version de toi! Contacte-moi pour faire une consultation découverte gratuite.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.